Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 01:22
Christian Frégefond "maire" de Mingecèbes.

Christian Frégefond "maire" de Mingecèbes.

Mingecèbes a perdu son maire

 

Mingecèbes vient de perdre l’une de ses figures emblématiques en la personne de son maire autoproclamé il y a de cela plus de vingt ans. C’est en effet le 29 janvier 2020 dans sa 85e année que Christian Frégefond est décédé. Même s’il avait quitté la commune en 2002 pour Biarritz, nombreux sont les Saint-Lysiens qui ont gardé en mémoire son allure débonnaire, sa stature imposante tout comme sa voix aux accents rocailleux, une maitrise totale de la répartie, en véritable homme de théâtre qu’il était. Certains se souviennent du temps où Christian Frégefond, membre de la troupe de théâtre amateur de Saint-Lys, excellait dans l’un des rôles de la fameuse partie de carte de Pagnol.

 Et c’est tout aussi naturellement qu’il incarna le personnage du maire de ce village atypique de Mingecèbes. Christian Frégefond était un homme généreux qui n’hésitait pas à donner de sa personne pour amplifier l’écho de la Catinou, en tenant un stand sur les foires et marchés du Comminges et de toute la Gascogne toulousaine. Dans ces missions de représentation, il était souvent secondé par Lucien Rybczynski qui lui aussi nous a quitté dernièrement. Un maire actif qui en imposait. Bien que pâtissier de formation il avait endossé très tôt l’uniforme de gendarme. Après des débuts à la Cour Neuve, il arriva à la brigade de Saint-Lys en 1968 pour ne plus la quitter.

Le temps de la retraite venu, il s’adonna encore plus à ses passions : la pâtisserie en reprenant un peu d’activité à la boulangerie pâtisserie Crabette, où il fut à l’origine de la création du fameux gâteau « le Jamaïque », la pêche en fin "pesca-fin" qu’il était, la pétanque, sans oublier le rugby et toute l’énergie dépensée à supporter le Stade Toulousain ou le Biarritz Olympique. On pouvait le suivre la trace, au volant de sa camionnette où il y concentrait tous les accessoires de ses nombreuses activités, pour ne pas être pris au dépourvu, comme il aimait à le rappeler d’un ton ironique.

Mais c’est sûrement son rôle de maire de Mingecèbes qui restera dans les mémoires de ceux qui l’on côtoyé. Il avait une telle aisance naturelle à se fondre dans ce personnage qu’il n’hésitait pas à venir sur le devant de la scène à chaque occasion qui se présentait pour prendre place avec ses amis les authentiques maires d’Escanecrabe ou de Clochemerle. Christian Frégefond fit même la une de la presse régionale au lancement du groupement des communes aux noms burlesques qui compte aujourd’hui une quarantaine de communes dans toute la France.

Chacun gardera le souvenir de ses bons petits plats qu’il aimait partager avec ses amis qu’il réunissait autour du bar spécialement aménagé chez lui à Mingecèbes. L’association de la Catinou tenait à lui rendre hommage pour son engagement afin que le rire de la Catinou se propage encore plus et pour cela, même Charles Mouly, lui en reconnaissait le talent. Nos pensées d’affection vont à Monique son épouse et Patrick et Évelyne ses enfants.

 

Patrick Lasseube

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentacion / Présentation

  • : País de Catinou (Saint-Lys / Sent Lis)
  • : Site de l'association pour l'occitan à Saint-Lys / Siti de l'associacion ende l'occitan a Sent Lis
  • Contact

Recèrca / Recherche